ALT+TAB : l’amour des jeux vidéo en 2D
0

ALT+TAB : l’amour des jeux vidéo en 2D

Août 30 Akkyshan  

ALT+TAB est une chronique que Pyram rédigeait sur le site Fureur. Sous forme d’édito, il décortiquait un sujet et proposait une analyse complète sur un phénomène. Lors de la Gamescom 2018, nous avons eu l’occasion de tester de nombreux jeux vidéo – oui, les articles arrivent ! L’un d’eux nous a particulièrement touché : il s’agit de Dark Devotion, un soulslike français en 2D, qui sortira courant 2019 sur PC et consoles. Belle occasion de ressortir ce bon vieil article de la série ALT+TAB sur l’amour de Pyram pour les jeux vidéo en 2D !

Jeux vidéo en 2D : Sonic

En novembre 2010, Pyram publiait un nouvel article pour sa chronique ALT+TAB. Celui-ci, intitulé l’amour des jeux vidéo en 2D, décortiquait cette préférence de l’auteur pour ce que l’on considère aujourd’hui comme un style retro. Un sujet intéressant vis-à-vis du succès de Dark Devotion depuis son lancement sur Kickstarter. En effet, le projet a rapidement atteint puis dépassé son objectif. Il émule ses fans et a déjà remporté plusieurs prix au Kyoto Indie Festival. Et enfin, il s’est fait une place à la Gamescom 2018 ! Alors, Pyram ne serait pas le seul a aimer ce style de jeu et son gameplay particulier ? Voici donc son édito sur l’amour des jeux vidéo en 2D, qui date d’il y a huit ans ! Et n’hésitez pas à nous donner, vous aussi, votre avis dans les commentaires !

 

L’amour des jeux vidéo en 2D

Jeux vidéo en 2D : Zelda

Bon, vous savez que j’ai toujours eu un faible pour le rétro dans le jeu vidéo. Je continue d’apprécier ces graphismes 8-bits avec lesquels j’ai grandi. Cela dit, cela ne concerne pas que les graphismes 8-bits… A vrai dire, je continue de préférer le gameplay en 2D à celui en 3D, qui s’est généralisé au cours des années 2000. Or, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais j’ai l’impression d’observer une résurgence du graphisme en 2D depuis quelques années ! Surfant sur le retour à la mode du rétro, justement, mais aussi avec l’essor des petits jeux indépendants. En effet, la 2D est plus simple à programmer. Alors, après toute une décennie de « 3D avant tout », j’avoue que cela fait plaisir. Je veux voir plus de jeux en 2D et j’espère que je les aurai !

A ce titre, les éditeurs semblent continuer de tâtonner dernièrement, en quête d’un type de gameplay suffisamment accrocheur pour compenser des graphismes parfois insuffisants. Mais peut-être devrait-il faire un peu machine arrière dans leur réflexion ! En effet, ne se sont-ils pas inconsidérément fermé des portes quand ils décidèrent que se battre avec le contrôle de la caméra devait désormais relever du « gameplay » ? J’ignore ce qui a poussé l’industrie des jeux vidéo dans cette direction. Après tout, l’humanité s’est débrouillée pour inventer l’automobile sans jeter le vélo aux orties… Alors, pourquoi la 2D a-t-elle soudain disparu des gammes technogiques des jeux des années 2000 ? Pourquoi ne pourrait-on pas avoir des jeux 2D cohabitant avec des jeux 3D ?

 

Coexistence des jeux vidéo en 2D et en 3D

Jeux vidéo en 2D : Super Mario Galaxy

Bien sûr, le passage en 3D n’a pas été une catastrophe pour tous les jeux… Cependant, cela a souvent brouillé leur identité. Le Prince of Persia original n’a, pour ainsi dire, rien à voir avec ses descendants de la série des Sands of Time. Super Mario Galaxy est génial, mais ce n’est plus le même jeu que Super Mario bros. Pareil encore pour Metroid ou Zelda. Les nouveaux opus en 3D peuvent être tout aussi excellents que les originaux et je suis bien content qu’ils existent. Mais, ne pourrions-nous pas garder le style des anciens aussi ? Après tout, vous ne pouvez jouer et rejouer aux originaux qu’un certain nombre de fois avant de vous lasser  !

Pourquoi ne pas continuer à produire du contenu sur ce créneau de la 2D ? Alors que la révolution des jeux en flash a permis de ressusciter l’expérience de la 2D, il leur manque la valeur ajoutée et la finition qui ont fait les grands classiques… Mais attention, je tiens à clarifier quelque chose avant de continuer. En effet, j’ai remarqué une confusion récurrente sur ce que les gens considéraient comme des « jeux en 2D ».

 

Un jeu vidéo en 2D, c’est quoi ?

Jeux vidéo en 2D : Streetfighter 4

Tout d’abord, il y a des jeux qui s’appuient sur des graphismes en 2D. On peut citer Super Mario, Prince of Persia et autres jeux de plate-forme des années 80-90. A ceux-là, on peut aussi ajouter des titres comme Diablo et Starcraft. En effet, l’espace de jeu y est aussi perçu en 2D au travers de plans sur lesquels évolue le jeu, et l’impossibilité inhérente de modifier l’angle de jeu. On retrouve ainsi par ailleurs les Fallout, les premiers Zelda et autres Final Fantasy antiques.

Ensuite, il y a les jeux dotés de gameplay 2D malgré un habillage 3D. Typiquement : Final Fantasy VII, Shadow Complex et autres Streetfighter 4. En gros, des jeux qui ont conservé un gameplay en 2D, tout en faisant le saut des graphismes 3D. Si on y réfléchit, on peut même y mettre un jeu comme Wolfenstein 3D, qui ne permettait pas de se déplacer, de regarder ou de tirer vers le haut ou le bas. Cette clarification faite, nous pouvons discuter des avantages de la 2D.

 

Les avantages des jeux vidéo en 2D

Jeux vidéo en 2D : Planescape Torment

Un jeu ancien comme Planescape : Torment, un monument du rpg sur PC, contenait des décors en 2D fabuleux, complexes et tous entièrement signés de la main d’un artiste. Ce n’étaient pas des tuiles et des arbres qui se répétaient encore et encore, non. Chaque endroit du jeu était unique, avait sa propre ambiance et véhiculait sa propre beauté. Il n’y avait pas deux endroits identiques dans le jeu. Je pense que, pour le coup, un tel exploit est difficilement répétable en 3D. En effet, on passe alors par l’utilisation d’une bibliothèque d’éléments de décors réutilisables.

Ne serait-ce pas mieux si tous les jeux prenaient le parti-pris graphique de Planescape ? En fait, je n’en demande même pas tant. Un ou deux jeux de temps en temps suffiraient largement pour mon appétit ! Et encore, au delà de la beauté potentielle des graphismes en 2D, cela n’est encore rien si on considère les possibilités du gameplay en 2D. Parce que je veux bien l’avouer : c’est quand même cool des fois de faire un combat sans avoir à gérer en permanence la caméra.

 

Visualisation, angles morts et contrôles

Jeux vidéo en 2D : Super Mario bros.

C’est quelque chose de propre aux jeux en 2D : il n’y a jamais d’angles morts. Ainsi, vous suivez l’intégralité de l’action de façon claire. Mais si vous ajoutez une dimension spatiale, vous faites plus que doubler la difficulté des contrôles du jeu ! Et bien trop souvent, les difficultés que vous pouvez rencontrer dans un jeu en 3D se ramènent quasiment 8 fois sur 10 comme un problème de caméra à gérer… Ainsi, Super Mario avait ses qualités : facile à prendre en main, difficile à maîtriser.

A l’inverse, beaucoup des jeux modernes passent d’abord par un long apprentissage du maniement de la manette pour évoluer dans un environnement en 3D. Et finalement, ils sombrent dans l’excès de facilité, car une fois que vous avez compris le maniement, c’est 99% du jeu qui est fait. Donc, difficile à prendre en main, mais facile à maîtriser. Je pense foncièrement que c’est la principale raison pour laquelle les jeux de la nouvelle génération donnent si peu envie d’être rejoués… Ou du moins, les rejouer ne fournit pas autant de plaisir que les jeux en 2D classiques. En effet, vous pouvez recommencer un jeu, mais si l’expérience du jeu reste la même, à quoi bon ?

 

Coûts de production réduits

Jeux vidéo en 2D : Limbo

Une autre qualité des jeux en 2D et qui rejoint l’essor récent de la 2D auprès des jeux de petits éditeurs indépendants, c’est qu’elle est moins chère à produire. J’attends encore le jour où les développeurs actuels parviendront à fournir autant de contenu en 3D qu’ils n’en mettaient dans les bons vieux side-scrollers… Un jeu comme Super Mario (notamment le troisième et l’opus World) avait plus de contenu que n’importe quel jeu de plateforme 3D actuel. Le jeu était déjà long en soi, mais à cela, il fallait ajouter d’innombrables niveaux et bonus cachés !

Les jeux en 3D peuvent en proposer, un peu, mais jamais à une aussi vaste échelle. A vrai dire, je pense que les jeux 3D ne peuvent même pas se permettre de mettre la moitié de leur contenu en mode « optionnel »… parce qu’alors, il ne faudrait que deux petites heures pour les terminer. Quand on considère des perles 2D récentes comme Braid ou Limbo (ce dernier aux graphismes noir et blanc splendides), cela laisse songeur…

 

Evidemment, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : je ne souhaite pas l’abandon de la 3D pour revenir à la 2D ! Je pense juste que le paysage vidéoludique gagnerait énormément à plus de diversité. Le royaume de la 2D actuellement semble être confiné à la Nintendo DS… Eh bien, il serait temps que ce type de gameplay aille au delà, sur des supports que l’on croit plus hardcore ! Alors que bon, il n’y a jamais eu d’équivalence entre 3D et hardcore… Après tout, imaginez la beauté que pourrait offrir un jeu en 2D avec les bons moyens techniques ? J’en rêve déjà la nuit !

A propos de Akkyshan

Rédactrice en cheffe des furieux scribeurs, elle ne supporte pas qu'on lui dise qu'elle est petite. Elle a facilement tendance à mordre et à lancer des objets sur les gens. Mais, sinon, elle est gentille.