Startrail Destiny : un jeu de combat spatial en équipe à améliorer…
0

Startrail Destiny : un jeu de combat spatial en équipe à améliorer…

Sep 04 Crazy  

Startrail Destiny est un jeu de combat spatial en équipe. Il est développé par Northworks, la filiale hambourgeoise de Travian Games. Sa sortie est prévue sur PC en 2019, mais le jeu a fait ses débuts publics à la Gamescom 2018. Puisque j’étais sur place, j’ai pu prendre en main ce nouveau jeu vidéo galactique. Voici donc une présentation de Startrail Destiny et mon test du jeu réalisé au salon de Cologne !

Startrail Destiny

Travian Games était présent à la Gamescom 2018 avec plusieurs jeux vidéo de son cru. Ainsi, j’ai pu découvrir et tester Startrail Destiny, un jeu de de combat spatial en équipe. Le titre est produit par Travian Games, et plus particulièrement par sa filiale hambourgeoise Northworks. Après avoir testé le JcJ tactique en temps réel 4Sight, laissez-moi vous présenter la galaxie de Startrail Destiny puis mon test du jeu à la Gamescom 2018 !

 

Startrail Destiny : un jeu de combat spatial

Startrail Destiny

Dans le jeu Startrail Destiny, la découverte du Startrail a changé la face de l’univers. En effet, ce sentier cosmique part du centre de la galaxie et s’étend jusqu’à sa périphérie. Grâce à lui, les vaisseaux spatiaux peuvent voyager instantanément à travers l’espace. L’humanité peut alors découvrir et coloniser de nouvelles planètes… Mais, les conflits ne sont jamais très loin. Ainsi, les joueurs se retrouvent enfermés dans une lutte désespérée pour être les premiers à découvrir la fin du Startrail.

Ce jeu spatial est donc un jeu d’équipe qui se joue en 5v5. Les joueurs peuvent alors prendre le commandement de différents types de vaisseaux spatiaux, des chasseurs agiles aux croiseurs de bataille massifs. Ils se battent pour récolter des ressources précieuses et assurer la survie de l’humanité. Puisqu’il est question de ressources, l’artisanat a une place importante dans Startrail Destiny. Ainsi, les joueurs peuvent crafter pour personnaliser leurs vaisseaux avec des centaines de modules différents. Ils peuvent ainsi disposer de tourelles à tir rapide, ou encore de boucliers défensifs avancés.

 

 

Mon avis, après la Gamescom 2018

Startrail Destiny

Je sais bien que le jeu est encore dans ses premiers stages de développement, puisqu’il est en pré-alpha. Cependant, je vais le dire tout de suite : je ne suis pas convaincue. En effet, d’une part l’environnement, en vision à la première personne, n’est en fait qu’en deux dimensions. Et oui, il n’y a pas de hauteur ! Toutefois, on a bien une vision 3D, mais les vaisseaux ne peuvent pas passer les uns au-dessus des autres… Ils sont tous sur le même plan. En conséquence, s’il y a une météorite sur le chemin, il faut la contourner. Et tant pis si elle est bien plus longue qu’épaisse.

 

Vitesse, manoeuvres et combats

Startrail Destiny

Ensuite, c’est lent. Pas tant en termes de rythme de jeu que de vitesse de déplacement. Avec un vaisseau intermédiaire, en termes de rapport puissance, armure et vitesse, j’ai l’impression de me traîner. Et pour les combats, ils me paraissent loin. Alors oui, c’est réaliste. Oui, le combat spatial, c’est pas du corps à corps. D’autant que ça me permet de viser un vaisseau en sachant qu’il sera encore là quand mes torpilles le toucheront. Cependant, j’ai du mal à me repérer à cette distance, et je ne parle même pas de l’inertie ! Elle me fait dériver si je ne suis pas en train d’activer mes propulseurs ! Enfin, la mobilité n’est pas non plus au rendez-vous… On ne manœuvre pas un vaisseau de guerre comme une Twingo, et ça se sent…

Paradoxalement, ça donne un côté très zen aux combats, puisque ça nous laisse amplement le temps de profiter du paysage… Qui est assez joli, je le reconnais. Les parties possèdent plusieurs types de victoire : conquête de points, timeout ou encore destruction de l’ennemi. Dans ce dernier cas, il n’y a pas de respawn, et quand on meurt, on passe en mode spectateur ! Travian Games annonce une sortie pour l’été 2019, en passant par une phase de bêta ouverte. Alors, j’espère que d’ici là, ils auront réussi à rendre le jeu plus dynamique ou, au moins, à trouver leur public.

 

Nos autres articles Gamescom 2018

 

 

Article rédigé à quatre mains, avec Akkyshan

Crazy

A propos de Crazy

Rédactrice, correctrice et envoyée spéciale dans les contrées où il faut parler anglais. Grammar nazi sur les bords, fan absolue de Guild Wars 2 et fondatrice du Gragas Fan Club.