Total War Three Kingdoms : « l’Embuscade de Sun Ren » à la Gamescom 2018
0

Total War Three Kingdoms : « l’Embuscade de Sun Ren » à la Gamescom 2018

Sep 05 Crazy  

Le RTS Total War Three Kingdoms était présent à la Gamescom 2018. Sa date de sortie est prévue dans le premier trimestre 2019. Le jeu vidéo est basé sur La Romance des Trois Royaumes écrit par Luo Guanzhong au 14ème siècle. Il s’intéresse à la vie, aux aventures extraordinaires et aux clans de Seigneurs de Guerre mythiques du 2ème et 3ème siècle, alors qu’ils tentent d’unir la Chine sous leur bannière pour forger la prochaine grande dynastie. Sur le stand Deep Silver, les développeurs ont mis à la disposition des joueurs « l’embuscade de Sun Ren ». Voici mon avis sur cette mission de Total War Three Kingdoms.

Total War Three Kingdoms - Embuscade de Sun Ren

Après avoir goûté au JcJ tactique 4Sight, aux batailles spatiales de Startrail Destiny et au FPS survival-horror Metro Exodus, je me suis rendue sur le stand Deep Silver de la Gamescom 2018 pour tester l’embuscade de Sun Ren.  Il s’agit d’une mission nocturne du RTS Total War Three Kingdoms, attendu pour le premier trimestre 2019. Dans ce nouveau titre de la licence, il n’est plus question que de réalité historique pure et dure. En effet, le jeu est basé sur La Romance des Trois Royaumes, écrit au 14ème siècle ! Un ouvrage plein d’aventures et de batailles, support parfait pour le nouveau titre de la franchise Total War.

Pour la première fois, Total War Three Kingdoms offrira aux joueurs des généraux aux capacités hors du commun. Ainsi, ils seront capables d’affronter seuls des nuées de troupes ennemies, mais aussi de lourdement influencer les batailles ! Néanmoins, que les puristes se rassurent : un mode « classique » leur offrira une expérience plus authentique et plus fidèle à la réalité historique.

 

Total War Three Kingdoms et l’embuscade de Sun Ren

Total War Three Kingdoms - Embuscade de Sun Ren

L’embuscade de Sun Ren, la mission de Total War Three Kingdoms jouable à la Gamescom 2018, offre un bel aperçu de la carte de campagne, très belle et riche en détails. Alors que la défaite du tyran Dong Zhuo est imminente, le chancelier Cao Cao se prépare déjà à se retourner contre son partenaire de coalition, le seigneur de guerre Sun JianSun Ren, fille de Sun Jian, dirige son armée vers les terres de son père pour les protéger. Ce faisant, elle ne réalise pas que des ennemis l’attendent, tapis dans l’ombre… Alors que le soleil se couche à l’horizon, les assaillants se préparent. À l’approche de Sun Ren, les lanternes s’allument et une volée de flèches embrasées illumine le ciel… Tandis que les ennemis jaillissent de leur cachette dans un puissant rugissement !

 

 

Mon avis sur la mission disponible à la Gamescom 2018

Total War Three Kingdoms

L’ergonomie du jeu reste globalement la même. En somme, des gros « pavés » d’armées à déplacer et des généraux dont on active les capacités spéciales. Cependant, par rapport aux autres « Total War » que je connais, je ne peux que remarquer les efforts faits sur les graphismes. Surtout avec le système de cycle jour-nuit grâce auquel j’ai pu admirer le jeu des ombres des troupes qui s’affrontent à la lumière des lanternes… et des incendies ! Car, si on peut toujours emmener ses soldats se planquer dans les bois, on peut maintenant aussi mettre le feu à ladite forêt ! Mais, ce n’est pas bon pour le moral et la santé des troupes qui s’y planquent…

 

Total War Three Kingdoms : classique mais magnifique !

L’Embuscade de Sun Ren nous donne donc le contrôle des enfants de Sun Jian et de leurs armées. Comme son nom l’indique, nous nous faisons prendre par surprise par l’ennemi. Et là, deux options s’offrent à nous : combattre ou fuir jusqu’au point de ralliement indiqué. Par principe, j’ai choisi la première option ! Le jeu propose deux niveaux de difficulté. Le mode « normal », qui sera sans doute assez facile pour les vieux routards du RTS. Et le mode « difficile », qu’on m’a présenté comme étant très dur… Alors, pour me simplifier le test, j’ai choisi le mode « normal » ! Et je confirme qu’il m’a permis de vaincre sans trop de pertes, simplement « en y allant bourrin » sur les troupes ennemies ! Pour le reste, les mécaniques du jeu sont très semblables à celles du reste de la franchise.

Ainsi, chaque unité a ses forces et ses faiblesses. Par exemple, la Cavalerie est forte et rapide, mais vulnérable aux Piquiers. Tandis que les Piquiers ne tiennent pas bien face aux Epéistes, etc. Chaque Héros possède ses capacités spéciales. Ici, Sun Ren et son frère bénéficient, en plus, de bonus s’ils combattent côte à côte. Cependant, si l’un des deux meurt, l’autre devient plus ou moins berserk ! Le moral joue toujours un grand rôle, et c’est pourquoi je me suis acharnée sur les généraux ennemis ! Quant au terrain, il a toujours son importance pour être à couvert, augmenter ou réduire la vitesse des troupes, offrir un avantage en hauteur, etc. Le concept d’espionnage des activités ennemies a aussi été évoqué, mais il n’était pas testable.

En conclusion, Total War Three Kingdoms est un jeu qui plaira sûrement aux amateurs de RTS et des Total War en particulier !

 


vidéo Let’s Play de l’embuscade de Sun Ren, nocturne

 


aperçu de la carte du mode Campagne

 

Nos autres articles Gamescom 2018

 

 

Article rédigé à quatre mains, avec Akkyshan

Crazy

A propos de Crazy

Rédactrice, correctrice et envoyée spéciale dans les contrées où il faut parler anglais. Grammar nazi sur les bords, fan absolue de Guild Wars 2 et fondatrice du Gragas Fan Club.

Laissez un commentaire

Tapez votre nom
Tapez votre email
site iternet
Tapez votre commentaire