The Bard’s Tale 4 : retour sur la présentation de ce coup de cœur à la Gamescom 2018
0

The Bard’s Tale 4 : retour sur la présentation de ce coup de cœur à la Gamescom 2018

Sep 26 Crazy  

The Bard’s Tale 4, ou The Bard’s Tale IV, est un jeu vidéo de type RPG annoncé depuis déjà plusieurs années. Le titre est sorti sur PC le 18 septembre 2018 et est attendu plus tard dans l’année sur Mac, Linux, PlayStation 4 et Xbox One. The Bard’s Tale 4 fait suite aux événements des trois premiers opus de la saga… dont le dernier épisode est sorti en 2004 ! Cependant, l’action s’y déroule bien plus tard, pour ne pas handicaper ceux qui n’auraient jamais touché à la série. Développé par un tout autre studio, inXile Entertainement, The Bard’s Tale 4 se présente alors comme un hommage à la licence autant qu’une découverte de Skara Brae. Lors de la Gamescom 2018, les développeurs étaient là pour présenter le titre ainsi qu’une démo à la presse. Retour sur ce rendez-vous qui a ravi les fans dans l’assistance !

The Bard's Tale 4

The Bard’s Tale 4, dernier opus de la saga que les fans attendaient depuis plus de 30 ans, est disponible sur PC depuis le 18 septembre 2018. Il est également attendu plus tard dans l’année pour les utilisateurs de Mac, Linux, PlayStation 4 et Xbox One. Les développeurs de inXile Entertainement étaient à la Gamescom 2018 pour présenter leur titre ainsi qu’une démo du jeu. Aussi sarcastique que ses aînés, The Bard’s Tale 4 a su conquérir le cœur de son assistance !

 

 

The Bard’s Tale 4 : de Kickstarter à la Gamescom 2018

The Bard's Tale 4

A l’instar de Dark Devotion que nous avons pu tester à la Gamescom 2018, The Bard’s Tale 4 a démarré son aventure avec une campagne Kickstarter. La saga a été reprise par inXile Entertainment, un studio qui a déjà largement prouvé sa valeur, notamment avec Wasteland 2. Ainsi, l’objectif de financement, pourtant fixé à 1.25 million de dollars, a rapidement été atteint en 2015 ! Le budget pour la réalisation du jeu a même atteint les 1.5 million de dollars… Et c’est ainsi qu’est né le dernier opus de la série, dont le dernier titre était sorti en 2004. Eh oui, quatorze ans d’attente pour les fans de l’univers sarcastique de The Bard’s Tale. Quelle patience !

Cette parodie des RPG orientés fantasy est donc sortie sur PC le 18 septembre 2018. Et elle devrait arriver sur Mac, Linux, PlayStation 4 et Xbox One d’ici la fin de l’année. Mais entre temps, les développeurs étaient venus présenter le jeu à la Gamescom 2018. Un rendez-vous qui confirme tout simplement la success-story de The Bard’s Tale 4 ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas l’univers emblématique de ce jeu, voici quelques infos pour situer de quoi on parle !

 

The Bard’s Tale : Tales of the Unknown

The Bard's Tale : Tales of the Unknown Le premier opus, The Bard’s Tale est sorti en 1985. Dans cet action-RPG iconique, le joueur devait créer un groupe d’aventuriers afin de trouver le vil Magnar. En effet, ce magicien avaient gelé toutes les terres autour de la ville de Skara Brae pour empêcher quiconque d’y entrer ou d’en sortir… Tandis que les rues de la ville se remplissent de créatures étranges et dangereuses.

 

The Bard’s Tale 2 : The Destiny Knight

The Bard's Tale 2 : The Destiny Knight Dans le second opus de la saga sorti en 1986, le sorcier Lagoth Zanta détruit la Destiny Wand, un artefact qui a protégé le monde depuis plus de 700 ans. Puis, il en éparpille les sept morceaux à travers l’univers du jeu. Le joueur, qui peut récupérer ses personnages du premier opus, doit alors retrouver tous les morceaux et reconstituer l’item pour vaincre ce nouvel antagoniste.

 

The Bard’s Tale 3 : Thief of Fate

The Bard's Tale 3 : Thief of Fate Dans cet opus sorti en 1988, les personnages du joueur reçoivent une lettre de la part d’un homme mourant. Il les informe alors que le maître du sorcier maléfique Magnar, le dieu fou Tarjan, a libéré de terribles créatures et que Skara Brae est détruite… Le vieil homme ordonne alors au groupe de récupérer des artefacts provenant d’autres mondes, tandis qu’il enseigne au joueur les sorts de chronomètre afin de voyager entre les dimensions parallèles.

« Skara Brae est en ruines. L’Emporium énergétique de Roscoe est vacant. Le magasin d’équipement a coulé si vite que Garth a été écrasé. Votre barde n’a pas arrêté de gémir depuis qu’il a réalisé que toutes les tavernes étaient fermées…… Quelqu’un – ou quelque chose – a scellé le destin de la ville par un mal si vaste, si indicible, qu’une foule de Paladins et une armée d’Archimages sont dépassés. Les temps difficiles exigent de la subtilité. Plus petit, c’est mieux. Plus sournois est mieux. Ce dont le monde a besoin maintenant, c’est d’un voleur. Le voleur du destin. »

 

The Bard’s Tale

The Bard's Tale

Bien que ce jeu, sorti par inXile Entertainement en 2004, reprenne le titre The Bard’s Tale, il ne s’agit ni d’une suite, ni d’un remake du premier opus de la saga de 1985. Dans cette aventure, le joueur contrôle un barde sans nom, bien plus intéressé par les plaisirs de la chair et par l’argent que par de nobles intentions. Sa motivation se résume grossièrement à « l’argent et le sexe » ! Mais il est alors recruté par les membres d’une secte pour libérer la princesse Caleigh, tandis que le vil Fionnaoch envoie les fanatiques d’un culte druidique le tuer. Ses aventures sont contées par une voix off moqueuse et partiale : le conteur ne supporte pas le barde !

 

Retour sur la présentation du jeu au salon de Cologne

Étant une grande fan de la franchise (bon, surtout du dernier épisode) et de ce que fait le studio inXile en général, j’ai été très contente de découvrir le jeu en avant-première. Même si, hélas, ça n’a été que le temps d’une démonstration. Le jeu se passe donc mille ans après le premier opus, pour ne pas handicaper les gens qui ne connaîtraient pas la série. Cependant, il y a beaucoup de références aux premiers épisodes. Ne serait-ce qu’avec l’univers, on reconnaît bien sûr les noms des lieux et aussi ceux de certains personnages.

 

Interface et création de personnages

Lorsqu’on charge une partie, on a le droit à une scène cinématique qui résume où on en est dans notre aventure. Elle se présente sous la forme d’un personnage qui raconte notre histoire à des enfants. Certes, ça ne vaut pas le sarcasme du narrateur de l’épisode « 3.5 », mais l’humour reste présent. Par bien des côtés, le jeu m’a fait penser à ses trois premières itérations… Ce qui n’est pas un défaut en soi !

L’interface est de type RPG, en vision à la première personne, et on commence le jeu avec le personnage de Melody la barde. Mais dès le tutoriel fini, on accède au système de création de personnage. On peut y choisir race, classe etc… Melody devient alors un PNJ du jeu. Il y a quatre classes, classiques : guerrier, mage, voleur et bien sûr, barde ! Ainsi que sept races disponibles… pardon, « Cultures » ! Cependant, quatre sont des variantes humaines. Et la progression au sein de la classe se fait via un arbre de compétences.

Au fil du jeu, on peut recruter des PNJ pour nous accompagner… Mais, je ne me rappelle plus combien on peut en avoir à la fois ! Ni combien il existe de PNJs recrutables… my bad. Une donnée qui peut toutefois se révéler utile, car en face, l’ennemi ne se prive pas d’être au moins aussi nombreux que nous ! Les combats se font d’ailleurs en tour par tour, en se plaçant sur une « grille ». Point noir pour moi : la sauvegarde se fait en des endroits fixes, mais ils sont heureusement assez visibles sur la carte et fréquents.En tout cas, maintenant que le jeu vient de sortir, j’ai hâte de le tester plus en profondeur !

 

>> Achetez The Bard’s Tale 4 moins cher avec Instant Gaming <<
Crazy

A propos de Crazy

Rédactrice, correctrice et envoyée spéciale dans les contrées où il faut parler anglais. Grammar nazi sur les bords, fan absolue de Guild Wars 2 et fondatrice du Gragas Fan Club.