• Aucun programme en cours de diffusion actuellement :(

» Tout le programme
Bienvenue sur Fureur.

[ARTICLE] Diablo III : Les infos sur le Moine

[ARTICLE] Diablo III : Les infos sur le Moine

Publié par Cdna le 15/03/2012 à 01:03
Nous arrivons déjà à la cinquième et dernière présentation de classe. Les Moines d'Ivgorod sont des combattants humbles, capables de frapper les points faibles de leurs adversaires tout en esquivant chacune de leurs attaques. Ils tirent leur force de toute une vie d'entraînement aussi bien physique que mental, ainsi que de leurs très nombreuses divinités. Pour finir, Tous les témoins de leurs actions clament que l'extrême discipline dont ils font preuve leur permet de transcender l'état de simple mortel.




Le moine






Les dernières semaines de l’automne s’étaient posées sur Ivgorod, et le premier souffle de l’hiver avait pénétré l’air. Alors que la nuit tombait et que le soleil plongeait sous l’horizon, je n’étais que trop heureux de trouver refuge dans une taverne. En entrant, je remarquai une certaine tension dans la pièce. Malgré l’heure, elle était loin d’être remplie. Seuls de petits groupes éparpillés étaient rassemblés autour des tables le long des murs. Les bancs du centre de la pièce étaient vides, à l’exception d’un seul homme.

Cet homme semblait ignorer le froid. Il était habillé comme un mendiant, avec pour presque seul vêtement un drap orange enroulé autour de son corps, qui laissait la moitié de sa poitrine découverte. Un collier de grosses perles de bois était pendu à son cou. Sa tête était entièrement rasée, à l’exception d’une barbe broussailleuse. Soudain, je vis ce qu’il était : son front était orné de deux points rouges tatoués, l’un plus grand que l’autre. Comme tout étudiant avisé des peuples et des cultures de ce monde devrait le comprendre, cet homme était l’un des moines d’Ivgorod, les mystérieux et solitaires guerriers saints de cette contrée.

J’avais entendu d’innombrables histoires sur ces moines, toutes incroyables, des récits qui avaient probablement été considérablement enjolivés. La peau des moines, disait-on, était aussi dure que le fer, impénétrable à la lame de n’importe quelle épée ou à la pointe de n’importe quelle flèche, et leurs poings pouvaient briser la pierre aussi facilement que vous ou moi casserions une brindille. Bien que l’homme à l’allure modeste qui se trouvait devant moi ait semblé très éloigné de ce que j’avais lu ou entendu à leur sujet, je m’approchai avec prudence, en glissant le long du banc en face de lui, impatient de prendre sa mesure. Il me fit signe d’avancer d’un petit signe de la main.

« Ah, une âme assez courageuse pour s’asseoir à mes côtés. Approchez, mon ami. »

De la nourriture fut posée devant moi, mais je n’avais guère d’appétit, préférant me concentrer sur les détails de la vie du moine. Il me parla de sa croyance en l’existence de mille et un dieux, qui selon lui se trouvaient en toutes choses : le feu dans l’âtre, l’eau de la rivière et l’air que nous respirons. Voilà qui suffit peut-être pour une belle histoire. Mais tout individu doté de raison doit sûrement, comme c’était mon cas, se rire d’une telle conception du monde, relevant presque de la superstition. Il poursuivit en décrivant son intense entraînement mental et physique, sa quête infinie pour transformer son esprit et son corps en un parfait instrument de la justice divine. Bien que je me demande franchement pourquoi ses mille dieux auraient besoin d’un homme mortel pour exécuter leur volonté. Lorsque je lui demandai pourquoi il ne portait pas d’épée, ni même aucune arme, il répondit simplement : « Mon corps est mon arme. » Puis il leva la main et se tapota le front en ajoutant, « Tout comme mon esprit. »


J’étais loin de m’attendre à avoir l’honneur d’assister à une démonstration de cette maîtrise.

Un groupe d’hommes s’approcha de notre table, jetant mon livre par terre et me poussant hors de son chemin. Ils sortirent des couteaux et autres armes, et s’avancèrent. Leur seul point de mire était la silhouette solitaire du moine assis en face de moi. Je m’abritai sous la table, présageant ce qui allait suivre. J’observai la scène et, comme suivant un signal invisible, ils se lancèrent à l’attaque.

Sans se lever de son siège, le moine bloqua le brusque coup de poignard du premier homme en l’attrapant par le poignet et en le jetant négligemment par-dessus son épaule, le projetant sur une table dans un grand fracas. Le caractère inattendu de l’attaque du moine paralysa momentanément les hommes, et tandis qu’ils restaient plantés là, il se leva.

C’est alors que le chaos se déchaîna.

Le moine était une masse fluide d’énergie contenue, affrontant chaque attaque sans presque le moindre effort. Il se battait à l’aide de ses mains et de ses pieds d’une façon que je n’avais jamais vue auparavant. J’avais assisté dans ma vie à nombre de bagarres d’ivrognes dans des tavernes, mais ceci n’avait rien à voir. Le son des os qui craquaient à chacun de ses coups se mêlait à un autre, que j’avais peine à croire : le moine riait tout en se battant. Un par un, il se débarrassa de ses ennemis jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un.

Celui-ci ramassa une chaise et la lança vers le moine. Le moine avança le bras et toucha le projectile, frappant le chêne massif de son poing fermé. Le bois explosa, des éclats emplirent l’air tandis que les morceaux brisés de la chaise tombèrent au sol autour de lui, inoffensifs.


« Tu n’arriveras pas à me berner, démon », cracha le moine. Il replaça ses bras le long de son corps, puis étendit ses mains devant lui et commença à lancer une incantation. Un halo de lumière blanche apparut autour de sa tête, puis grandit et se fit plus intense jusqu’à englober complètement son corps. Il rugit, et la lumière fut projetée vers l’extérieur. Lorsqu’elle déferla sur l’autre homme, sa peau tomba en morceaux pour révéler un démon à la peau rouge, et la créature fut projetée à travers les portes de la taverne.

Le moine se précipita vers lui, mais ses mouvements étaient trop rapides pour que je puisse les discerner. On aurait dit qu’ils étaient sept à rouer de coups le démon, de tous les côtés. Chancelant, le démon trébucha. Le moine le saisit par le cou et sourit tout en ramenant en arrière son bras libre. L’énergie crépitait, sa main ouverte flamboyait. Il poussa sa paume en avant, et, lorsqu’elle frappa le démon, son corps explosa : muscles, peau et os furent mis en morceaux, et une odeur de chair brûlée emplit l’air.

Je ne l’aurais pas cru si je ne l’avais vu de mes propres yeux. Il semblerait que les histoires au sujet de ces guerriers sans égal n’aient pas été aussi exagérées que je l’avais d’abord pensé.


La description du Moine



Les moines sont des guerriers saints qui canalisent les puissances divines par la seule force de leur volonté.

Vagues de soins, mantras de protection et attaques imprégnées de puissance céleste font partie de leur domaine de compétences.Les moines expérimentés excellents dans l’art d'exécuter des attaques rapides à mains nues ou avec un éventail d’armes bien équilibrées.

En combat, ils préfèrent mettre en valeur leur grande mobilité plutôt que leur résistance pure, tour à tour se jetant en mêlée et s’en écartantà la vitesse de l’éclair afin d’éviter de trop longues échauffourées. Les moines combattent essentiellement au corps à corps.

Ils peuvent se débarrasser d’un ennemi esseulé en lui infligeant des dégâts extrêmes ou bien assener des attaques de zone à courte portée en faisant appel à des vagues de puissance élémentaire qui émanent de leurs coups de paumes et de leurs coups de pieds circulaires.


Vidéo de gameplay du moine

Description supplémentaire




La classe qui apparait comme une classe de soutien qui pourrait rappeller l'assassin de Diablo 2 de par ses compétences au corps à corps type art martial. Des auras façon Mantra qui ne seraient pas sans rappeller le Paladin de Diablo 2. Une classe plutôt fragile qui doit pourtant aller cogner au CaC. De nombreux skills passifs compensent un peu cette fragilité mais cela n'en fera clairement pas un tank pour autant. Bref, une espèce de soutien à première vue.

L'équipement du Moine



La formation martiale des moines leur donne accès à un arsenal spécifique. Déjà à poings nus, ils possèdent un potentiel de destruction considérable, ce qui ne les empêche pas de se doter d'armes de poing comme le katar, une dague portée sur les phalanges que l’on peut placer sur une ou deux mains et qui leur permet de poignarder les ennemis en même temps qu'ils les frappent.

Les moines sont également les seuls héros formés à l’art du bâton de combat, ces longs bouts de bois renforcés qu’ils brandissent pour fendre le crâne de leurs adversaires ou qu’ils font tournoyer pour contrer leurs assauts.

Les ressources



Le moine fonctionne avec une jauge d'Esprit qui se remplit quand celui-ci utilise certaines compétences (Poings du Tonerre par exemple ...)
Cette jauge d'esprit lui permet d'utiliser des techniques de combat plus puissantes comme les Sept Frappes mystiques.

A noter que l'esprit ne diminue pas hors combat, il ne varie que lors de l'utilisation des compétences.

Cette ressource est, selon les développeurs, la plus intéressante car elle est facile à utiliser mais il est plus dur d'en maitriser la gestion.

Poster un commentaire

5 commentaires

  • fourmi a laissé un commentaire le 15/03/2012 à 14:10
    D3 sortira le 15 MAI officiel!
  • Alby a laissé un commentaire le 15/03/2012 à 16:22
    Mon beau petit moine ^^
  • Elwinder a laissé un commentaire le 16/03/2012 à 09:12
    Je dirais surtout plus technique à jouer avec ses fameuses combo
  • dRfAmAsS a laissé un commentaire le 21/03/2012 à 17:06
    Seulement soutien le moine? Pour moi c'était un dps :/
  • Cdna a laissé un commentaire le 21/03/2012 à 18:22
    C'est un HnS, toutes les classes sont "DPS".

Poster un commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire.
Programme Fureur TV

Egg On School

Coaching

EntraineurPrix (€/h)
photo lolTCM narkuss Dès 18 €
photo lolViRtU4l Dès 11 €
photo sc2Lebouf Dès 11 €
photo sc2SonG Dès 30 €
photo d2*aAa* SEVtm Dès 20 €
photo d2SpL`.^ Dès 21 €

WebTV 1

Bloc_VG