• Aucun programme en cours de diffusion actuellement :(

» Tout le programme
Bienvenue sur Fureur.

Gamescom 2016 : Kingdom Come: Deliverance

Gamescom 2016 : Kingdom Come: Deliverance

Publié par Crazy le 28/08/2016 à 16:33

Du 17 au 21 août a eu lieu la Gamescom, à Cologne, en Allemagne. Autrement dit, ZE convention du jeu vidéo en Europe. Evidemment, Fureur était là ! Aujourd'hui, nous allons vous parler de Kingdom Come: Deliverance, un RPG qui vous emmène en bohème, au début du XVe siècle...

kingdom com deliverance gamescom RPG affiche


Bohème, an de grâce 1403. Vous êtes Henry, le fils d'un humble forgeron de la petite ville de Skalitz. Mais Sigismond, roi de Hongrie, convoite les mines d'argent voisines, et envoie ses mercenaires "pacifier" la région. Vous faites partie des survivants, et vous ne rêvez que de vengeance...

 

J'admets que ce début est un peu bateau : le coup du "mon village a été massacré et je veux me venger" est un classique usé jusqu'à la corde. Mais ce qui différencie Kingdome Come: Deliverance d'un jeu med-fan vu et revu, c'est le contexte : car comme le souligne l'affiche du jeu, on est ici dans la réalité historique - ou du moins, on fait de son mieux pour s'en rapprocher. Les donjons, oui, les dragons, non.

 

Le trailer de la bêta, qui a commencé en mars.

 

KC: D est donc un RPG à la première personne, dans un monde ouvert. Le jeu nous promet une intrigue non linéaire et des quêtes solvables de plusieurs façons différentes (violence, furtivité, diplomatie...). Mais, encore une fois, ce qui fait sortir le jeu de la masse, c'est cette volonté de rendre les choses aussi réalistes que possible. Non seulement l'histoire se base sur des faits réels, mais les décors, le système de combat, la gestion du personnage... tout cherche à plonger le joueur dans la peau d'un jeune Bohémien du début du XVe siècle.

 

kingdom com deliverance gamescom RPG photo

Un monastère. En haut à gauche, dans le jeu ; en bas à droite, en réalité.

 

Quelques exemples :

  • Les combats, conçus avec le conseil d'experts en armes de l'époque, permettent différentes manoeuvres (comme les feintes ou les parades) et dépendent aussi de l'arme maniée (on ne se bat pas de la même façon à l'épée et à la hallebarde).
  • Les décors ont vraiment été copiés sur la géographie et les monuments de la région.
  • L'inventaire est restreint en poids, bien sûr, mais aussi en volume. Et trimbaler une hallebarde dans ses affaires est visible. Par moments, vous allez devoir poser des trucs par terre pour les reprendre plus tard, cf point suivant.
  • A propos d'armure, n'espérez pas vous montrer furtif si vous portez plus qu'une armure de cuir - et encore.
  • Et faites attention à ne pas attirer l'attention des mauvaises personnes si vous vous déguisez ou si vous tâchez de vous faire discret (un peu comme dans Hitman, sur ce point ^^).
  • L'interface principale est assez minimaliste, et les adversaires n'ont pas de barre de vie : c'est à vous de voir leur état à leurs blessures apparentes.
  • N'espérez pas vous en tirer facilement si vous vous retrouvez à combattre trois ennemis en même temps : ils vont chercher à vous encercler et, tôt ou tard, vous allez mourir d'un coup d'épée dans le dos.
  • Le jeu prend aussi en compte des facteurs comme la localisation des blessures (pour vous comme pour les PNJs - un adversaire blessé à la jambe courra moins vite ; blessé au bras, il ne pourra peut-être plus combattre) et l'exigüité des lieux (ce qui peut vous gêner pour certains combats).
  • Pendant qu'Henry dort ou patiente, le monde continue de tourner, et il se passe plein de choses en-dehors de son champ d'action.

 

kingdom com deliverance gamescom RPG combat

Là, vous êtes en mauvaise posture...

 

Quelques compromis ont tout de même été faits, pour rendre les choses un peu plus agréables au joueur. Pour les soins, en particulier, on peut remonter sa barre de vie en mangeant, en dormant et/ou en consommant des potions. Et non, ce ne sont pas de "potions de vie", mais des concoctions fabriquées par alchimie. On notera aussi que la dague est exclusivement une arme d'assassin (comprendre : "j'attaque par derrière et je tue en un coup"), car jugée trop puissante comme arme conventionnelle.

 

Comme je le disais plus haut, KC: D est en bêta depuis mars, mais la date de sortie n'est pas encore connue - et le site du jeu n'est pas encore disponible.

 

kingdom com deliverance gamescom RPG décor

 

Mon avis

 

Le jeu n'était pas testable sur place - bien qu'un des développeurs nous en ait fait une démo - c'est difficile de se faire une véritable opinion ^^

Les graphismes sont superbes, encore que ceux qui touchent aux visages et aux mains me paraissent améliorables, en termes de réalisme (comparé au Witcher, par exemple).

J'ai peur aussi que les contraintes de réalisme, pour les combats et la gestion d'inventaire, par exemple, rajoutent une difficulté au jeu qui serait mal perçue par les joueurs, peu habitués à ces choses-là (je ne crois pas que le jeu vous demande de manger et boire pour rester en vie - seulement pour se soigner, si j'ai bien compris - mais imaginez voir ces contraintes-là s'ajouter, on se croirait dans les Sims, et pas forcément en bien...).

A part ça, je pense que KC: D pourrait plaire aux amateurs d'histoire autant qu'aux gens qui aiment les combats réalistes.

Bref, je réserve mon avis faute d'un véritable test smiley

 

Poster un commentaire

1 commentaire

  • Takeo Kikuta a laissé un commentaire le 30/08/2016 à 10:46
    Ils poussent le réalisme super loin là oO.
    Effectivement plus d'infos pourrait aider à se faire une idée .
    Pour le moment il semble s'adresser à une plus petite communauté avec ce côté réaliste et contraignant, et donc difficile. Vu l'univers de casus dans lequel on est ça peut être un mal pour un bien .

Poster un commentaire

Connectez vous pour ajouter un commentaire.

Egg On School

Coaching

EntraineurPrix (€/h)
photo lolPeyJeyM Dès 6 €
photo lolEOS Zash Dès 17 €
photo sc2Method Dès 12 €
photo sc2LDLCcomHG Dès 17 €
photo hsblag0ps Dès 11 €
photo hsZwartjes Dès 7 €

Bloc_VG