Spacebase Startopia : la licence ranimée ?
0

Spacebase Startopia : la licence ranimée ?

Sep 16 Crazy  

Realmforge Studios, studio de développement fondé par Kalypso Media (Tropico, Dungeons, …) travaille actuellement sur un remake de ce jeu de gestion sorti en 2001. Nous avons pu entrevoir, lors de la Gamescom 2019, les premières esquisses de Spacebase Startopia, annoncé pour la seconde moitié de 2020.

Parmi les annonces faites durant la Gamescom 2019 se trouvait celle du remake d’un titre qui a marqué un certain nombre de joueurs des années 2000, mais qui est un peu tombé dans l’oubli depuis sa sortie en 2001 : Startopia. Nous allons explorer ici les quelques informations glanées sur le remake en préparation. Mais tout d’abord, une présentation de son ancêtre sorti il y a presque 20 ans s’impose.

Startopia, un jeu de gestion au gameplay solide

Développé par Mucky Foot Productions, un studio formé par des anciens de chez Bullfrog Productions (Theme Hospital, Dungeon Keeper, …), Startopia proposait de remettre en état un réseau de stations spatiales abandonnées en forme de tore (de donut, pour les incultes), découpées en 16 secteurs. Il fallait ensuite gérer les secteurs en satisfaisant les besoins des résidents.

Le joueur devait alors construire des quartiers spécialisés et recruter du personnel pour les faire fonctionner, afin de satisfaire ses visiteurs. Le jeu possédait un gameplay assez riche. Celui-ci mêlait gestion économique de la station à des phases de stratégie, avec la conquête et la défense de secteurs face aux concurrents. Startopia permettait aussi de jouer en multijoueur en LAN ou en ligne avec feu le service Gamespy.

Des références et de l’humour à gogo

Tout le jeu était truffé de références SF en tous genres. On trouve notamment des renvois à 2001 : L’Odyssée de l’espace, avec VAL, l’assistant artificiel de station parodiant Hal 9000. La forme de la station faisait aussi référence au long métrage. Elle s’inspirait en effet du modèle de station en anneau de Wernher von Braun, qui avait déjà inspiré le design de celle imaginée par Kubrick. D’autres références à des grandes œuvres de science-fiction étaient présentes, comme dans les design des différentes races d’alien.

On pouvait trouver les fameux petits-gris, ou encore les Molass Polvakiens, la race la plus fainéante du jeu, la seule non recrutable, ressemblant énormément à Jabba le Hutt, de Star Wars. L’humour du titre, très présent, jusque dans le manuel du jeu, rappelait souvent l’œuvre de Douglas Adams Le Guide du Voyageur Galactique. Le titre possédait aussi un visuel très agréable pour l’époque, avec des races bien modélisées et des animations fort sympathiques.

On ne change pas une recette qui marche…

Le remake, Spacebase Startopia, prévu pour l’année prochaine n’en est encore qu’à son stade pré-alpha. Néanmoins, on peut déjà entrevoir quelques aspects du futur titre. La première chose à noter c’est que l’humour, si présent dans le jeu original, semble conservé. On peut en effet constater dans le trailer que VAL n’a pas fait griller ses circuits dédiés aux blagues et aux commentaires déplacés durant sa période de veille.

Le studio semble aussi vouloir conserver les ingrédients qui avaient fait le succès du premier jeu. Les fonctionnalités annoncées sont sensiblement les mêmes que dans Startopia. Une station découpée en 16 secteurs, découpés eux-mêmes en 3 ponts. Il y a d’abord un pont pour les systèmes de survie, ensuite un pont loisirs, et enfin un pont biologique pour produire la nourriture. On pourra interagir avec nos concurrents au sein de la station de trois façons.

Il sera ainsi possible de commercer avec eux, de saboter leur économie ou de leur faire la guerre. Un mode campagne sera aussi disponible, avec 10 missions, comme le jeu de 2001. Le titre disposera aussi d’un mode bac à sable, ainsi que d’un mode multijoueur. Dans ce mode, on pourra organiser des parties, en coopération ou en compétition, pouvant accueillir jusqu’à 4 joueurs.

… Mais il faut savoir se renouveler

Une différence notable en terme de contenu est que l’on devra gérer les besoins de 8 races extraterrestres, contre 9 dans l’ancien jeu. Aucune information n’a été communiquée sur ces races en dehors de leur nombre. Néanmoins, on peut déjà voir sur les premières images du jeu que certaines du Startopia original seront présentes. On retrouve donc les pourceaux grouliens, la race ouvrière, petits humanoïdes vert avec une tête proche de celle d’un fourmilier.

Les petits-gris font aussi leur retour. Reviennent aussi les Karmaramas, race d’êtres à 4 bras, gros fumeurs de plantes probablement très riches en THC. On constate aussi sur les images que de nouvelles races sont présentes. La première est une race de coléoptères bipèdes avec des sortes de casques musicaux sur la tête. On y voit ensuite une race de couleurs blanche et bleue, avec un certain embonpoint.

Enfin, on peut repérer une race d’humanoïdes aux bras roses, portant des vêtements bleus clairs et blancs, avec une tête arborant des sortes d’antennes rappelant les antennes plumeuses de certains papillons. Dernier point, les graphismes. Bien qu’il n’y ait que des images de pré-alpha, on peut déjà constater que les graphismes ont largement progressé. Encore heureux, nous direz-vous, le premier jeu étant tout de même sorti il y a 18 ans !

Spacebase Startopia : un remake prometteur ?

Startopia en est encore à un stade précoce de son développement mais il semble que l’équipe de Realmforge veuille offrir un remake digne de ce nom à Startopia. L’humour de son ancêtre de 2001 est conservé, tout comme la plupart de son gameplay. Des nouveautés sont néanmoins déjà identifiables, en dehors de la grosse mise à jour graphique, notamment avec des nouvelles races. Prévu pour le 3ème trimestre de 2020, Spacebase Startopia semble donc être un jeu prometteur.

Nos autres articles Gamescom 2019 :

  • Young Souls, un RPG-beat’em up à l’esthétique léchée
  • Warsaw : rejoignez les rangs de l’insurrection de Varsovie


Article rédigé à quatre mains, avec Shinespark

Crazy

A propos de Crazy

Rédactrice, correctrice et envoyée spéciale dans les contrées où il faut parler anglais. Grammar nazi sur les bords, fan absolue de Guild Wars 2 et fondatrice du Gragas Fan Club. Bloggue aussi sur https://chezcrazy.blogspot.com et vient de publier son premier roman !